Si tu suis un peu mes aventures, tu devrais savoir que l'homme qui partage ma vie est plutôt un mélange d'Ours casanier-maniaque et un peu cromagnon sur les bords. Mais un gentil mec des cavernes hein, il est tout doux mais ce n'est pas le Roméo du 21ème siècle.

Mais le 4 février 2016, cela faisait 7 ans que nous nous étions embrassé pour la première fois. 
Et vu que chaque année, c'est moi qui y pensais et qui trouvais un truc sympa pour fêter ça... je me suis dit que cette année je déposais mon tablier. Non je ne ferais rien ! 

S'il m'aimait... il y penserait non ? 

Puis je me suis dit que vu les antécédents cromanesques de mon cher et tendre, il fallait quand même que je lui donne l'impulsion quand même. Sinon j'allais passer le mois de février à espérer... pour rien !

Alors un beau matin je l'ai regardé dans les yeux et je lui ai dit :"Chéri, on est bientôt le 4 février, tu sais ce que ça veut dire ?"

Bon même s'il oublie la date, il sait qu'après 7 ans à lui avoir posé la même question, il est au taquet ! Il sait que c'est important pour moi.

-"Oui, ça fait 7 ans qu'on est ensemble !"

-"Ok, parfait ! Cette année, si ça compte pour toi... surprends moi."

Je n'ai rien ajouté de plus. 

Samedi, après le boulot, il m'a tendu une feuille de papier et m'a demandé de choisir mon menu.

Je découvrais alors un menu gastronomique, le tout servi dans une suite avec jacuzzi.

Ah oui quand même ! Comme quoi parfois faut un peu bousculer les choses !

Vendredi soir, il m'emmèna dans son carosse loin de la civilisation et de la pollution (oui bon, nous sommes allés dans la Province de Namur, pas très loin de chez nous).
Nous arrivons à l'Amourier. Un endroit réservé à l'amour, à la détente et au bien-être.


Un gentil monsieur nous accueuille et fait le tour de la petite maison en nous expliquant le principal (je sais comment on allume le jacuzzi, le reste m'importe peu).

On se retrouve dans un endroit cosy qui sent bon la bougie et les effluves d'un bain chaud qui n'attend plus que nos corps fatigués.
Je scrute cette jolie maison et je me dis que p*tain sans enfant, ça devrait ressembler à ça un sol propre ! C'est beau à voir !

Mais l'heure de l'apéro me sort de mes pensées. Une bouteille de champagne et des petites choses à déguster accompagnent le déclieux breuvage. Mon homme n'a pas le temps de se mettre à l'aise que j'ai déjà trempé mes lèvres dans le nectar. Vieux réflexe au cas où un gosse me sauterait desssus !

Le repas arrive vers 20h. Steak saignant servit avec une sauce au roquefort, des frites et une petite salade divine. Il ne m'en fallait pas plus pour être au paradis !

Après une petite mousse au spéculoos, nous plongeâmes dans les profondeurs de l'Océan.


Après vous imaginez le reste de la soirée comme vous voulez mais qu'est-ce que j'ai bien dormi !