Créer mon blog M'identifier

Pourquoi, j'aimerais bien vivre dans une série américaine...

Le 29 mai 2018, 13:22 dans Maternité 0

 

 

 

Il y a un tas d'avantage à vivre comme les séries américaines... un top 10 rien que pour toi !

 

1. Dans les séries américaines, la mère de famille rentre des courses avec 3 petits sacs bruns qu'elle dépose sur le plan de travail extrêmement bien rangé. Du coup, je me pose cette question : doit-elle faire ses courses tous les jours pour nourrir sa famille composée généralement d'un mari ultra canon et deux enfants (une fille et un garçon évidemment)?
Dans ma vie, on se tape le Colruyt, on rentre avec 8 caisses, 300 euros en moins et on mettra environ 2h à tout ranger.

2. Dans la vie de Kelly et Brandon, ils ont des cuisines de dingue mais ne cuisinent jamais (parfois on les voit couper des légumes). Par contre, on voit souvent le mari rentrer avec la bouffe dans un sac en papier. Sûrement le traiteur italien du coin de la rue ou probablement un repas chinois.

3. Les femmes sont magnifiques au réveil. Elles n'ont aucun soucis à parler au voisin qui vient de sonner à la porte pour lui demander un peu de sucre impalpable. C'est bien connu... une femme américaine ne pue pas de la gueule quand elle se réveille. Et apparemment, ça n'a pas de vessie non plus.

4. Les enfants ont des nounous super géniales qui les emmènent au parc. D'ailleurs, les mômes dans les séries... c'est super cool! Si tu veux parler à un adulte et que tu dis aux enfants "aller jouer dans votre chambre, je dois parler à oncle Tom" et bien tu sais quoi ? ILS Y VONT ! Et sans te prendre la tête en plus ! 

5. La mère de famille débordée arrive à trouver du temps et de l'énergie pour courir le matin et préparer des pancakes aux enfants avant d'emmener la tribu à l'école.

6. Putain, il y a unbus scolaire qui s'occupe d'emmener les gosses à l'école ! JE VEUX !

7. Tout le monde est beau dans les séries américaines avec des dents sponsorisées par Colgate et des cheveux de ouf qui tombent en cascade. Et les meufs ont TOUJOURS des sous-vêtements de dingue et assortis of course ! La culotte trouée avec l'élastique qui pend... on en parle ? 

8. Les femmes sont toujours élégantes : sous la douche dans la buée sensuelle qui s'installe immédiatement dans la salle de bain, en enfilant des bas résilles tel un félin sexy (moi je saute pour tout faire rentrer à l'intérieur), en buvant du vin rouge et même en mangeant une glace directement dans le pot de 5L. Moi dès que j'ai mis un truc qui me sert de pyjama, retiré mon soutif, attaché mes cheveux comme un samouraï... je ressemble plus à un panda dépressif qu'à une bombe sexuelle.

9. Puis t'as vu la baraque des gens dans les séries ? Des villas de malade ! 
Les barbecues sont vachement plus sympa autour de la piscine qu'à côté du trampoline de chez Décathlon.

10. Puis dans les séries américaines, tu as le droit d'avoir des grosses bagnoles car peu importe où tu dois aller, tu trouveras une place de parking. Moi des fois, je rentre chez moi dépitée car je tourne en rond depuis des heures avec ma voiture familiale 7 places.

 

Mannequin ?

Le 29 mai 2018, 13:21 dans Maternité 0

 

 

J'ai reçu l'autre jour, un message d'une amie.

"Aurel, tu ne ferais pas mannequin?"

Je la connais assez bien pour savoir qu'elle ne se droguait pas mais en lisant sa question, j'ai quand même été prise d'un doute !

Peut-être qu'une campagne sur la maternité était à la recherche d'une mère de famille nombreuse pour montrer au grand public, les dégâts qu'une grossesse peut causer sur le corps humain. Je serais donc une belle égérie, j'avoue !

Ou bien, elle a pensé à moi pour jouer au mannequin crash-test pour une publicité sur la sécurité routière. What'else ?

"Ma chérie, t'es mignonne... mais t'as déjà vu des mannequins d'1m60 de large ?" lui répondis-je amusée.

"Ben justement... on cherche des femmes aux courbes généreuses pour le catalogue Soft Love et j'ai pensé que tu serais parfaite pour le faire !"

Je ne sais pas si avoir un tablier ventral, de la cellulite et des montagnes russes dorsales fairaient de moi quelqu'un de parfait pour se trimballer en lingerie XXL mais j'ai été séduite par sa proposition et touchée qu'elle pense à moi et à mon vieux corps.

Alors, j'ai accepté de relever le défi. J'ai donc envoyé mes cordonnées et deux photos. Après tout, je n'avais rien à perdre... à part ma pudeur peut-être !

Ce lundi, je recevais enfin la réponse. J'avais été sélectionnée pour la première étape! 

Ce samedi, je passerai donc la journée entourée de professionnels de la beauté pour un coaching maquillage, posture, coiffure mais aussi pour profiter d'une séance photo en lingerie. Une lingerie qui sera soigneusement étudiée selon notre morphologie et notre teint. Ce n'est donc pas la peine de mettre un string ficelle, il se fera bouffé tout cru! Je compte sur vous, pour faire de moi une femme fatale digne d'un tableau où les grosses avaient le pouvoir !

A l'issue de cette journée, les candidates sélectionnées vivront une soirée inoubliable le 23 juin.
Défilés en lingerie et en robe de soirée devant un jury de professionnels qui élira la première égérie Pop Your Beauty.

Va falloir que je me gave de fleurs de Bach si j'arrive jusque là ! 

Alors pourquoi ais-je décidé de participer à cet évènement ?

Relever de nouveaux challenges, est quelque chose qui me motive beaucoup mais au délà de l'expérience, j'avais envie de mettre en avant quelque chose d'important : le bodypositive

Être une femme à la taille XXL à l'heure actuelle est vraiment une tare à porter sans vilain jeu de mot ! Je pense que dès que tu ne ressembles pas à une photo Instagram, tu es moche ! 

Aujourd'hui, le corps parfait est mis en avant comme le seul but à atteindre ! La mission de toute une vie : ressembler à un épisode d'Alerte à Malibu!

Je ne me suis jamais sentie aussi obsédée par mon propre corps depuis qu'on nous balance sans cesse, des culs gonflés à l'hélium et des ventres musclés à la gueule. 

Moi j'ai le corps qui va avec la vie que je mène. Un corps qui a un certain métabolisme, certaines défaillances, un corps qui aime peut-être plus la pitta grecque que le footing à 6h du matin... j'avoue! Un corps qui a porté la vie... trois fois. 

Si je participe à cette expérience, c'est pour vous montrer que l'on peut être hors-norme, grosse, ronde ou pulpeuse, maigre ou trop grande, trop petite ou trop large... mais s'aimer quand même. C'est pour vous montrer que l'on peut être beau si on décide de l'être dans sa tête. Que l'on peut faire du 48 ou du 52 et pouvoir porter cette lingerie que l'on trouve si sexy. Que nous avons le droit d'être sexy!

Que l'on peut être attirant sans avoir un corps de rêve. Que la beauté est subjective et éphémère. Que le charme d'une personne ne se trouve pas dans une rangée d'abdominaux mais dans son sourire ou sa façon de s'exprimer. Dans ses yeux verts ou dans cette petite fossette au creux d'une joue...

Parce que je suis plus qu'un chiffre sur la balance... et toi aussi !

Pop your beauty !

 

Le combat des femmes rondes...

Le 29 mai 2018, 13:21 dans Maternité 0

 

J'ai pu discuter avec les femmes qui participaient au casting grande taille et j'ai tout simplement halluciné en écoutant tout ce qu'elles ont dû affronter comme remarques concernant leur poids.

"Comment ça se fait que tu te fais draguer alors que tu es grosse ?"
"C'est dommage... tu as un joli visage pourtant"
"Vous avez mal au genou? Bah, vous êtes trop grosse madame. Faut arrêter de manger"
"Tu ne prendrais pas une salade à la place ?"
"Comment tu oses t'habiller comme ça avec le corps que tu as ?"

Des remarques blessantes provenant des gens proches mais aussi de médecins ou de parfaits inconnus à qui on n'a rien demandé encore une fois. Des mots qui font plus de mal qu'une baffe dans la gueule. 

Jugées sans cesse sur leur physique. Considérées comme des "grosses fainénantes" qui ne pensent qu'à se gaver de nourriture devant Netflix. Des femmes qui ne prennent pas soins d'elles et qui se laissent aller à l'obésite morbide. Voilà ce qu'on pense des femmes qui ne correspondent pas aux critères dictés par notre société.

On ne réfléchit plus. Si t'es hors-norme, c'est juste ta faute. 

Notre vécu, notre histoire personnelle, nos antécédents, notre métabolisme, nos maladies, nos gênes hériditaires, notre stress, notre quotidien... on en parle ? 

En écoutant ces femmes merveilleuses, j'ai quand même eu l'impression d'être passée à travers les mailles du filet. Comme si j'avais eu la chance incroyable d'échapper au regard des autres, à leur jugement de merde. Et j'ai l'impression que ça a joué beaucoup sur mon acceptation. Je ne me suis jamais vraiment sentie "grosse". D'ailleurs dans ma tête, c'est carrément l'inverse. Je ne sais pas si c'est une chance ou non mais du coup, je me sens relativement bien dans mon corps et dans ma tête malgré certains complexes.

Je pense aussi que la confiance en soi est la seule clé pour être à l'aise dans son corps. Dans n'importe quel corps. Que l'on soit mince ou XL.

Si vous rayonnez, les autres seront éblouis. Peu importe la taille de votre culotte gainante.

Mais parfois pour laisser le soleil briller, il faut que le ciel soit dégagé... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir la suite ≫